Qui est à l’origine du tarot divinatoire ?

Publié le : 25 janvier 20223 mins de lecture

Dans le monde de l’ésotérisme, on dit souvent que l’existence du tarot remonte à la nuit des temps. Or, ce n’est pas du tout le cas. En plus de ne pas être l’ancêtre du jeu de cartes, il n’a pas été créé à des fins divinatoires ou initiatiques. Malgré l’abondance des sources, l’histoire du tarot reste complexe.

Qui est à l’origine du tarot ?

Sans aucun doute, les cartes ont commencé à arriver en France entre 1369 et 1380. La date la plus ancienne pour l’apparition des cartes à jouer est 1299. Cette date fait encore l’objet de débats. Les premiers jeux de cartes étaient appelés « naibbe ». Dans un livre de comptes appartenant à Charles VI, on trouve une règle faite par un certain Jacquemin Gringonneur du « tarot de Charles VI ». La plupart des auteurs contemporains affirment que les cartes sont d’origine orientale. Pour confirmation, un jeu de cartes a été découvert au XVe siècle en provenance de l’Egypte des Mamelouks et conservé à Istanbul. On a découvert qu’il contenait des coupes, des bâtons, des épées et des formes. C’est au XVe siècle que les Européens ont commencé à se passionner pour les jeux de cartes. À cette époque, les jeux d’argent étaient considérés comme un crime. Jean de Capistran, le prêtre de l’époque en a fait brûler des milliers.

Le tarot en France !

Depuis que Paul Marteau a publié le Tarot de Marseille en 1930, la France est devenue le « conservatoire » de ce jeu. Avant que Georges Colleuil ne publie le « tableau de naissance », Alejandro Jodorowsky a créé en 1997 un jeu informatisé à partir de dizaines de tarots anciens. Le tarot Marrakech a mis fin à la pratique de ce jeu. Depuis lors, le tarot ne serait plus utilisé que comme un outil de développement personnel. La bibliothèque nationale a répertorié au moins cinq cent soixante-six ouvrages. Chaque année, en France, entre dix et vingt titres inédits de tarot apparaissent.   

Des cartes à jouer au tarot !

La première mention du jeu de tarot remonte à 1440. Il est alors appelé « carte trionfi ». Au siècle suivant, le terme italien Tarocchi et le terme français Taraux apparaissent. Pour rappel, les cartes à jouer sont peut-être d’origine chinoise et sont apparues au 7e siècle. L’Europe les a découvertes plus tard, au 14e siècle, par des marchands asiatiques et des Arabes. Il existe des signes plus capricieux comme ceux du jeu de Stuttgart. Le nombre de cartes utilisées par chaque signe dépend des origines géographiques. Le jeu de tarot comporte également quatre signes qui sont latins. Chacun d’entre eux possède dix cartes à points avec des chiffres allant de l’as au dix. Le tarot comporte quatre figures dont : la reine, le valet, le chevalier et le roi.      

Plan du site